CONTEXTE

Les 2 et 7 juillet derniers, les Conseils de l’Ordre de Huy et de Liège ont approuvé le rapprochement de leurs barreaux. Lors des prochaines élections, les postes suivants sont donc à pourvoir :

  • Un Bâtonnier pour le barreau de Liège-Huy ;
  • Un vice-Bâtonnier élu par la division de Liège* ;
  • Un vice-Bâtonnier élu par la division de Huy* ;
  • Un Bâtonnier de division élu par la division de Liège ;
  • Un Bâtonnier de division élu par la division de Huy ;
  • Trois membres du Conseil de l’Ordre pour la division Huy ;
  • Neuf membres du Conseil de l’Ordre pour la division Liège.

* L’un des deux étant destiné à devenir Bâtonnier

Il est également utile de rappeler que le vice-Bâtonnier et le Bâtonnier de division peuvent être une seule et même personne.

UNE DOUBLE CANDIDATURE

Il me paraît indispensable de maîtriser les aspects essentiels de la gestion journalière de l’Ordre, lesquels sont actuellement l’apanage du bâtonnier, mais qui relèveront à l’avenir du bâtonnat de division. Je considère que l’on ne peut devenir bâtonnier du barreau de Liège-Huy sans avoir au préalable rempli les fonctions de bâtonnier de division. Il est primordial de connaître le fonctionnement de son barreau afin de mieux le défendre ensuite auprès des instances nationales.

Cette fonction de bâtonnier de division permet de jeter les premières bases des projets que je souhaite mener à bien durant mon mandat. Le délai de 2 ans laissé au Bâtonnier pour faire aboutir des projets significatifs est fort court. Briguant les deux fonctions, cela me permettra de travailler pour le bien de l’Ordre pendant 3 ou 4 ans.

Un des objectifs du rapprochement des barreaux de Liège et de Huy est une volonté de rationalisation, de réduction des coûts et d’économie d’échelle. Ma double candidature s’inscrit dans ce sens.